Le Parti de Gauche apporte son soutien au mouvement des enseignants et des parents d’élèves du 94

Le projet de carte scolaire dévoilé le 23 janvier 2018 prévoit la fermeture de 180 classes dans le Val-de-Marne. Pour mettre en place le dispositif CP « 100% réussite »  à 12 élèves, promesse électorale de Macron, il faut créer des postes en nombre suffisant.

La dotation de 176 postes n’y suffira pas et la Direction Académique des Services de l’Education Nationale (DASEN) organise cette pénurie.

Ainsi, ce sont 180 classes qui vont disparaître, dont 102 en maternelle !

Quasiment toutes les communes du département sont touchées. Les directeur.trice.s verront également leur décharge diminuer. Des écoles en éducation prioritaire même ne se verront pas attribuer de nouveaux postes d’enseignant.e.s alors qu’elles devront mettre en place des CP dédoublés : les autres niveaux du CE1 au CM2 seront surchargés. Enfin, le dispositif « Plus De Maitres Que De Classes » (PDMQDC) est tout bonnement supprimé en éducation prioritaire alors qu’il bénéficiait aux autres niveaux et qu’il était plébiscité par les enseignant.e.s.

Le Parti de Gauche 94 demande un véritable plan d’urgence pour le département avec une dotation en postes correspondant aux besoins d’ouvertures de classes. Il s’associe aux enseignants et aux parents d’élèves dans leurs revendications et appelle au rassemblement le vendredi 9 février 2018 devant la DSDEN 94, la préfecture puis la manifestation devant le ministère de l’Éducation Nationale.

Marie Tiphagne et Djamel Arrouche,
Co-secrétaires du Parti de Gauche du Val-de-Marne
pg94@lepartidegauche.fr

Pétition de soutien  à signer ici

Publicités

Le Parti de Gauche apporte son soutien à l’initiative « Journée sans département » du Conseil départemental du Val-de-Marne

Depuis son élection à la présidence de la République, M.Macron veut mettre en place une réforme territoriale qui supprimerait les départements de la petite couronne pour créer une grande métropole du Grand Paris qui les engloberait tous, à l’exception de la capitale elle-même. Plusieurs fois annoncée, une audition des présidents de conseils généraux a été, systématiquement annulée et repoussée à une date indéterminée, manifestant ainsi le mépris de l’exécutif pour le dialogue avec les élus de nos territoires, avec les élus de la République.

​Le président du Conseil départemental du Val-de-Marne Christian Favier s’est publiquement et à maintes reprises prononcé contre cette suppression. En effet, outre le fait que cette réforme éloignerait le centre de la prise de décision, et donc le droit d’accès et de contrôle des citoyens, elle signifierait pour les Val-de-marnais la remise en cause des politiques qui font la spécificité et l’identité de notre département : gestion et entretien des collèges, prévention en matière de santé, accueil des jeunes enfants, prises en charge d’une partie du coût des transports pour les jeunes et les retraités, etc.

​Le Parti de Gauche du Val-de-Marne apporte sont soutien plein et entier à la Journée sans département initiée par le Conseil départemental le mercredi 7 février.

Le PG94 appelle tous les habitants de ce département à signer la pétition en ligne à l’adresse https://departement-utile.valdemarne.fr/actualites/le-7-fevrier-journee-sans-departement, et à participer a rassemblement qui aura lieu demain devant la préfecture de Créteil à 11h.

Djamel Arrouche,  Marie Tiphagne
Co-secrétaires du Parti de Gauche du Val-de-Marne
pg94@lepartidegauche.fr

Vœux du Parti de gauche du Val-de-Marne

pavé1

Le Parti de gauche du Val-de-Marne vous invite à venir fêter la nouvelle année 2018, année du cinquantenaire de mai 68,

SAMEDI 13 janvier 2018
12h30
Salle Voltaire
Place Voltaire à Ivry-sur-Seine

 

MIN de Rungis : exigeons la régularisation des sans-papiers !

DSC_0223

Le Parti de Gauche du Val-de-Marne était présent à la conférence de presse que la CGT 94 organisait pour exiger la régularisation de 120 travailleurs sans-papier du MIN de Rungis.

Il soutient sans réserve cette lutte et attend le résultat de la réunion multipartite de cet après-midi entre la préfecture, la CGT, la SEMMARIS et les employeurs de ces salariés pour communiquer à la presse.

Il espère que leurs justes revendications de régularisation et d’obtention d’un permis de travail seront entendues par les pouvoirs publics et les employeurs, car ces salariés présents depuis de longues années en France ont le droit de bénéficier du droit du travail comme tout un chacun.

Marie Tiphagne & Djamel Arrouche,
co-secrétaires du PG 94
contact : pg94@lepartidegauche.fr

Le Parti de Gauche apporte son soutien aux candidats à l’élection législative investis par la France insoumise

La coordination départementale du Val-de-Marne du Parti de Gauche, réunie ce vendredi 3 février 2017, apporte son soutien plein et entier aux candidat-e-s investi-e-s dans les circonscriptions du département par le comité électoral national du mouvement de La France insoumise pour les élections législatives des 11 et 18 juin prochains.

A l’image du mouvement de la France insoumise, ces candidatures reflètent la diversité de la société.
Les binômes, tous paritaires, associent des candidats issus de la société civile, du monde associatif et syndical à des élus locaux et des militants politiques. Toutes les générations sont représentées.
Ces candidatures visent à fédérer le peuple en portant haut les idées du programme L’avenir en commun du mouvement de la France insoumise et de son candidat à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon.
Intégré au sein de l’espace politique de la France insoumise, le Parti de gauche prendra pleinement sa part dans les campagnes électorales et travaillera au succès de ces candidatures :

  • 1ère (Bonneuil-sur-Marne, Champigny-sur-Marne Ouest, Créteil Nord, Saint-Maur-des-Fossés) : Thierry Nkaoua (Titulaire) – Claire Giardelli (Suppléante).
  • 2ème (Choisy-le-Roi, Créteil Ouest et Sud, Orly) : François Cocq (T).
  • 3ème (Ablon sur Seine, Villeneuve le Roi, Villeneuve Saint Georges, Valenton, Villecresnes, Mandres-les- Roses, Marolles-en-Brie, Périgny-sur-Yerres, Santeny, Boissy-Saint-Léger, Limeil Brévannes) : Nicolas Georges (T) – Jocelyne Pigrée (S).
  • 4ème (Villiers-sur-Marne, Le Plessis-Trévise, Chennevières-sur-Marne, Ormesson-sur-Marne, Noiseau, La Queue en Brie, Sucy-en-Brie) : Nathalie Lemaire (T) – Martial Prouheze (S).
  • 5ème (Bry-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Nogent-sur-Marne, Le Perreux-sur-Marne) : Raphaëlle Martinez (T) – Jérémy Boucher (S).
  • 6ème (Fontenay sous Bois, Saint-Mandé, Vincennes) : Stéphanie Michel (T) – Vianney Orjebin (S).
  • 8ème (Charenton-le-Pont, Saint-Maurice, Joinville-le-Pont, Maisons-Alfort) : Renaud Pequignot (T) – Audrey Massini (S).
  • 9ème (Alfortville, Vitry-sur-Seine EST et OUEST) : Martine Lachaud – Patrick Pérez-Sécheret  (S).
  • 10ème (Kremlin-Bicêtre, Gentilly Est, Vitry-sur-Seine Nord, Ivry-sur-Seine) : Mathilde Panot (T) – Mourad Tagzout (S).
  • 11ème (Arcueil, Gentilly Ouest, Cachan, Villejuif) : Djamel Arrouche (T) – Soulef Bergougnoux (S).

Le 6 février 2017,
Djamel Arrouche et Marie Tiphagne
Co-secrétaires du Parti de gauche 94

 

Le Parti de Gauche félicite Mme Stéphanie Daumin et sa majorité pour leur politique d’accueil des migrants

La préfecture du Val-de-Marne voulait imposer en octobre dernier à la commune de Chevilly-Larue d’accueillir environ 200 réfugiés dans un ancien foyer de jeunes travailleurs déclaré insalubre depuis trois ans et voué à la démolition.

Stéphanie Daumin, maire de la ville, avait dénoncé cette décision unilatérale, à la fois parce que le bâtiment aurait nécessité une lourde et coûteuse rénovation sans donner aux réfugiés des conditions de vie vraiment décentes, et aussi parce que la ville, qui héberge 70 migrants depuis octobre 2015, souhaite que d’autres communes du département participent à cet accueil solidaire.
Elle a proposé une solution alternative au préfet pour pouvoir accueillir 80 personnes supplémentaires en leur permettant d’accéder à un véritable accompagnement social indispensable.

Le Parti de Gauche du Val-de-Marne félicite Mme Daumin et sa majorité municipale pour leur action et leur proposition d’accueil complémentaire en cohérence avec les valeurs de solidarité qui nous animent.

Il manque encore 150 places d’accueil dans le département. Les villes de Fontenay, d’Ivry, Thiais, Créteil avec la plateforme postale et Fresnes accueillent déjà ou vont accueillir bientôt plusieurs centaines de personnes. Le Parti de Gauche formule le voeu que toutes les villes dont celles qui ont peu de logements sociaux ou qui n’accueillent pas de populations en difficulté, acceptent de recevoir et de loger des familles qui ont fui les guerres pour reprendre une vie normale dans notre pays.

Notre département, qui a toujours eu une forte tradition d’accueil des populations en danger dans leur pays d’origine, et qui s’est construit en partie grâce à elles, montrerait ainsi que son identité solidaire est toujours d’actualité.

Le 2 février 2017
Marie Tiphagne et Djamel Arrouche,
Co-secrétaires du Parti de Gauche Val-de-Marne.

Le Parti de Gauche condamne les menaces reçues par les militants du Mouvement des Jeunes communistes et leur apporte son soutien

Le Parisien daté de ce jour rapporte les propos tenus par Fabien Guillaud-Bataille lors des voeux du Parti communiste français organisés ce lundi.

Il a fait état de graves menaces reçues par les militants du Mouvement des Jeunes communistes du Val-de-Marne suite à leur participation à une action du mouvement Boycott-Désinvestissement-Sanction (BDS) à Vitry début décembre.

Le Parti de Gauche du Val-de-Marne condamne fermement ces actes de violence, qui n’ont pas leur place dans un Etat de droit. La campagne BDS qui vise actuellement Israël est une campagne politique pensée sur le modèle de celle qui avait permis de mettre un terme à la situation d’apartheid en Afrique du Sud. Elle est totalement non violente et ne devrait pas susciter des réactions de cette gravité.

Le Parti de Gauche du Val-de-Marne apporte son soutien aux militants qui ont été visés au cours du mois de décembre, et le leur renouvellera si d’autres actes de ce type devaient se reproduire.

Le 25 janvier 2017,

Marie Tiphagne et Djamel Arrouche, Co-secrétaires du Parti de Gauche du Val-de-Marne.

Chevilly-Larue, la police est appelée pour une atteinte intolérable à l’ordre public !!!

Samedi matin, le groupe local de la France insoumise s’est donné RDV dans le centre-ville de Chevilly-Larue pour promouvoir le programme porté par Jean-Luc Mélenchon.

Malgré le froid et en compagnie de nos amis communistes venus, eux aussi, défendre leurs idées sur le logement, les militants de la France insoumises de Chevilly-Larue ont pu rencontrer la population Chevillaise afin de parler « politique », comme on dit. Et ceci, dans une ambiance agréable quoique fraiche pour la saison.

Mais petit incident, heureusement sans gravité, la directrice de la poste s’est permis de nous demander d’évacuer le trottoir afin de ne pas déranger dixit «  ses clients ».

Une gêne, qui comme vous pouvez le constater sur les photos, lui a semblé insupportable. Quelques minutes plus tard, la police a été appelée par cette directrice soucieuse du bien commun. Leur arrivée a été très rapide mais n’a donné aucun résultat au grand dam de cette responsable de La Poste puisque la voie publique ne lui appartient tout simplement pas.

Par contre, le traitement qu’elle inflige à ses « clients » mérite le détour. Une queue interminable pour venir retirer une simple lettre ou envoyer le moindre petit colis. Normal, cette directrice et plus généralement le Groupe La Poste, censé être un service public, organise sciemment la pénurie du personnel pour tout ce qui est service à la personne n’ayant pas de valeur ajoutée (argent).

Par contre, si vous désirez souscrire une assurance-vie, un emprunt ou placer votre argent en bourse, une petite armée de vendeurs sont prêts à vous accueillir dans de nombreux bureaux attenants. La Poste voyez-vous, a ses priorités. Vous trouverez ici quelques illustrations de nos propos. A bientôt, cette fois-ci au marché de L’Hay-les-Roses où espérons-le, la police aura d’autres choses plus urgentes à faire comme de secourir de véritables victimes. Espérons aussi que madame la directrice de La poste de Chevilly-Larue reçoive ce message et améliore son service qui, c’est un euphémisme, souffre de graves dysfonctionnements.

Les insoumis de Chevilly-Larue,

Pour le Parti de Gauche, 2017 sera l’année de l’insoumission

L’Assemblée Générale du Parti de Gauche 94 s’est tenue lundi 17 octobre à Ivry afin de renouveler ses instances départementales. Marie Tiphagne (Maisons-Alfort) et Djamel Arrouche (Villejuif) ont été réélus aux postes de co-secrétaires départementaux.

Aussitôt élus, les deux co-secrétaires ont rappelé l’engagement plein et entier du Parti de Gauche auprès de la France Insoumise, le mouvement lancé en février dernier par Jean-Luc Mélenchon, dans la double campagne présidentielle et législative qui s’ouvre.

L’assemblée générale du PG 94 a aussi souligné le succès de la convention de la France Insoumise qui s’est tenue à Lille les 15 et 16 octobre derniers. Elle a réuni de nombreux participants val-de-marnais issus du Parti de Gauche, d’Ensemble, du Parti communiste français, ainsi que des non affiliés qui ont rejoint les insoumis.

Alors que la confiance dans la candidature de Jean- Luc Mélenchon à l’élection présidentielle vient de franchir un nouveau seuil de crédibilité, il s’agit dorénavant pour le PG 94 de contribuer à la présence de candidats insoumis à l’élection législative de juin prochain dans toutes les circonscriptions du Val de Marne.

Marie Tiphagne et DjamelArrouche, co-secrétaires départementaux du PG94
pg94@lepartidegauche.fr
@PartideGauche94

Les Hôpitaux de l’APHP ne sont pas malades des 35h mais de l’austérité !

1596-12005

M. Hirsch, Directeur Général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) sous tutelle de la ministre de la Santé, a décidé de remettre en cause la réduction du temps de travail (35h) et les organisations de travail des personnels dans le seul intérêt de satisfaire les objectifs du pacte de responsabilité.
La nouvelle organisation du travail, entrée en vigueur le 1er septembre 2016, met ainsi fin aux trois équipes fixes sur 24 heures et introduit une grande flexibilité dans les plannings des agents en adaptant les horaires de travail aux pics d’activité. Cette nouvelle organisation vise à faire de l’hôpital public une entreprise comme les autres, au mépris de son histoire et des valeurs de service public portées par ses agents
Réunie en assemblée générale mardi dernier, une intersyndicale du groupe Mondor-Chenevier (CGT et SUD) appelle les personnels des Hôpitaux de Paris à se rassembler devant l’hôpital Albert Chenevier à Créteil ce vendredi 7 octobre pour exiger le retrait du plan de réorganisation du temps de travail.

Le Parti de Gauche dénonce la logique austéritaire du “plan Hirsch” de réorganisation appliquée à l’ensemble de l’Assistance Publique.
L’hôpital public est notre bien commun et nous devons le défendre contre ses liquidateurs.

C’est la raison pour laquelle le Parti de Gauche 94 soutient et appelle à participer au rassemblement initié par les syndicats des groupes hospitaliers de l’APHP 94 ce vendredi 7 octobre à 10H30 devant l’hôpital Chenevier de Créteil.

Marie Tiphagne et Djamel Arrouche,
co-secrétaires du Parti de Gauche du Val-de-Marne
Courriel : pg94@lepartidegauche.fr

%d blogueurs aiment cette page :